Sidney Olcott, le premier oeil

 !  Le Blog

 

18 novembre 2018


 

 

 

 

"The Paymaster" le tout premier rôle de Gene Gauntier au cinéma






On trouve des trésors sur Internet. C’est le cas de « The Paymaster », un film Biograph de 1906. Le premier film jamais interprété par Gene Gauntier. Tourné dans le Connecticut avec Billy Bitzer à la caméra. Le film a été présenté le 23 juin 1906.



Dans son autobiographie, Blazing the Trail, l’actrice qui deviendra la Kalem Girl a longuement raconté ses débuts au cinéma qui correspondent aussi aux débuts d’un art naissant. Un document essentiel.
Née Genevieve Liggett, près de Kansas City dans le Missouri, elle est devenue Gene Gauntier à la scène. Actrice de théâtre, elle est à New York en 1906. En juin, ses fonds sont sérieusement en baisse. Au point qu’elle se résout à regarder du côté du cinéma qui n’a pourtant pas bonne presse auprès des gens de théâtre. « La seule personne que je connaissais qui travaillait régulièrement au cinéma était Sidney Olcott. »
Le Canadien fait l’acteur pour l’American Biograph and Mutoscope Company et lui propose de jouer dans un film. Gauntier hésite. « Ça mettra trois dollars dans votre proche. »


Le lendemain matin, Gauntier et Olcott prennent le train pour Sound Beach, dans le Connecticut. Ils ont rendez-vous dans une ferme. Il y a un moulin à proximité et un grand bassin. « Un merveilleux endroit pour un plongeon », dit Frank J. Marion, producteur à Biograph s’adressant à Gauntier : « Vous savez nager bien sûr. »
« Les seules fois où je vais dans l’eau c’est dans ma baignoire », répond la jeune femme.
« J’avais demandé expressément quelqu’un qui savait nager », raille Marion en direction d’Olcott.
« Vous n’avez pas dit nager, réplique Olcott, vous avez dit quelqu’un qui va dans l’eau. »
« La prochaine fois vous ferez comme je le dis. Allez les gars, enlevez votre maquillage, on rentre. On reviendra demain. »
« J’ai rapidement fait le calcul dans ma tête. Dix personnes à trois dollars plus les billets de train et le reste… Je demande : Que voulez-vous que je fasse ? »
« La fille doit être jetée dans le bassin. »
« Très bien. Je le fais si vous assurez ma sécurité. »
« C’est impossible. Il y a 10 m de fond. Je ne prendrai pas le risque. »
« Bon, je le ferai. Mettez des gens prêts à me secourir et je le tente. »

Marion se laisse fléchir. On y va. Le film est une histoire policière. On répète une fois et on tourne. Sauf la scène où le méchant, Jim Slevin, jette à l’eau Gene Gauntier en lui disant « Retiens ta respiration ! ».
Gene Gauntier rapporte la scène : « Derrière la caméra, dans des bateaux attendaient les autres membres de l’équipe attentifs, prêts à me secourir. Slevin, effrayé par ce qu’il avait fait restait là bouche ouverte et ras pendants. »
« Vous, dégagez espèce de fou », rugit Marion en tirant en arrière Gordon Burke, le héros qui tentait d’entrer dans le champ pour me venir en aide. C’était trop bon. Marion le retenait jusqu’à ce que mon corps apparaisse puis coule à nouveau. Au même moment, j’avais l’impression d’être un morceau de plomb au fond de la rivière. La force de Slevin m’avait envoyé à plus de 3 m de profondeur. Je pensais que ça ne s’arrêterait jamais et que je ne pourrais pas remonter. Mes poumons étaient en feu. Il me semblait que je ne pourrais retenir ma respiration une seconde de plus. Je sentais l’air passer sur mon visage et me demandais pourquoi on ne me secourait pas. J’étais prise de panique. Quand je sentis des bras fermes me saisir. Je ne luttai pas. Je me retrouvai allongée sur le sol… »



Au grand soulagement de tout le monde. L’équipe entour et félicite Gene Gauntier. Olcott rit et pleure. Marion attrape les mains de l’actrice et les embrasse. « Le plongeon a été le sésame de mon entrée dans le monde du cinéma, M. Marion a été si reconnaissant que pendant des années je fus sa seule vedette [chez Kalem]. En outre il me donna cinq dollars au lieu des trois qu’il m’avait promis. »



Articles complémentaires

Gene Gauntier actrice, scénariste, mémorialiste

Le beau-frère de Gene Gauntier est le Bill Gates de l'époque

Le certificat de décès de Gene Gauntier à Cuernavaca

Morte au Mexique, Gene Gauntier est enterrée en Suède

A Los Angeles, Gene Gauntier retrouve les anciens de Kalem

Archives

Olcott au travail sur les plateaux de cinéma

Derrière « Chantons sous la pluie », « Monsieur Beaucaire »

Sidney Olcott réalise des dessins animés

A Los Angeles, Gene Gauntier retrouve les anciens de Kalem

La liste des films d'Olcott toujours visibles

Deux Olcott parmi les 50 films préférés de D.W. Griffith

Les films de Sidney Olcott sortis en France

A Hollywood, Sidney Olcott est le roi du déménagement

Tony Slide ouvre un nouveau chapitre sur les O'Kalems

Malcolm Lowry, Robert Desnos et Sidney Olcott

Sur le plateau de Monsieur Beaucaire parlez français!

Le certificat de décès
de Gene Gauntier à Cuernavaca

Morte au Mexique, Gene Gauntier est enterrée en Suède

Voir la vidéo de "Egypt as it Was in the Time of Moses"

Olcott tourne "The Amateur Gentleman" chez un avocat

Valentine Grant, jeune fille

Sur RTE Radio, l'histoire
des O'Kalems

Dans les archives de RTE, l'épopée des O'Kalems

Vignola raconte les conditions
de la mort d'Olcott

Sur les traces d'Olcott en Egypte et en Palestine

Le Christ d'Olcott n'est pas
celui qu'on croit

Olcott a cherché à devenir
un citoyen américain

Philly, le domestique d'Olcott disparaît en Egypte. Assassiné ?

Enfin ! La tombe d'Olcott existe. J'ai vu sa photo !

Le beau-frère de Gene Gauntier est le Bill Gates de l'époque

Happy Birthday,
Miss Valentine Grant

Un meurtre dans l'immeuble d'Olcott


©2009 Michel Derrien
contact