Sidney Olcott, le premier oeil

 !  Le Blog

 


14 février 2014


 

 

 

Happy Birthday, Miss Valentine Grant




Il y a quelques jours, j'ai acheté sur eBay, le site Internet d'enchères, une relique liée à Sidney Olcott. Une carte pour la saint-Valentin imprimée d'un poème un peu désuet, ornée d'un amour dessiné et d'un ruban rouge froissé. Et au dos la mention : « A Val chérie, de Sid amoureux » et une date 14 février 1918.

La carte signée par Sid Olcott est destinée à Valentine Grant.

À en croire les articles consacrés à la carrière d'Olcott, les choses sont simples. Après son divorce artistique avec Gene Gauntier, le producteur-réalisateur est à la recherche d'une nouvelle actrice pour jouer les premiers rôles. Il jette son dévolu sur une jeune chanteuse d'opéra, rencontrée par hasard. Et la persuade de tenter l'aventure du cinéma.

Olcott est tellement persuasif qu'il en fait son actrice-vedette et sa femme. C'est ce que racontent les historiens de cinéma. Et pourtant, quand on cherche à obtenir des détails sur leur vie commune, on tombe de nombreuses zones d'ombre.

D'abord quand et où se sont-ils mariés ? Mystère. Je n'ai pas trouvé une coupure de presse, une photo annonçant que Val et Sid ont convolé. La presse n'est pourtant jamais avare de détails à ce propos.

La généalogie d'Olcott n'est pas simple. Celle de Valentine Grant ne l'est pas plus. Voici les éléments dont je dispose la concernant :

  1. Le registre de décès de Californie 1940-1997, relate la mort de Valentina Grant Allcott, née le 14 février 1881, dans l'Indiana, décédée le 12 mars 1949 à Orange, Ca. Le nom de son père : Good ; celui de sa mère : Krieg.
  2. Un certificat établi par le consulat américain de Florence, le 12 avril 1923, signé par le vice-consul Carl Brennan, à (Miss) Valentina Goode Grant, née dans le comté de Clinton dans l'Indiana, le 14 février 1898, de père Samuel Grant né dans le Tennessee, décédé. Détentrice d'un passeport #40 124 délivré le 24 mai 1921 à New York où elle réside et qu'elle a quitté à cette date à destination de Bologne qu'elle a atteint en juin pour y faire des études pour une durée de deux ans. Elle demande à pouvoir aller durant cette période en Italie, en Suisse, en France, en Allemagne, dans les îles britanniques, en Égypte et en Autriche pour visiter et y étudier.
  3. Un passeport établi le 10 janvier 1919, à (Miss) Valentine Grant, née à Frankfort, Indiana, le 14 février 1881, de père Samuel Grant, né à Memphis Tennessee, décédé ; qui dit avoir séjourné entre juin et août 1914 dans les îles britanniques ; qu'elle réside à New York en tant qu'actrice ; qu'elle pense quitter les USA pour la durée d'un an pour honorer un contrat d'actrice dans les îles britanniques et en France ; qu'elle quittera New York à bord du Caronia, le 29 janvier ; qu'elle n'a jamais eu de passeport auparavant.

Que nous disent ces pièces ?

  1. Que Valentine Grant est sans doute née un 14 février dans l'Indiana, plutôt en 1881 que dix-sept ans plus tard en 1898. Que son père s'appelle sans doute Samuel Grant. D'où vient le nom de Good(e) ?
  2. Qu'elle porte toujours son nom de jeune fille en 1919 et en 1923 alors qu'elle est Valentine Grant-Allcott à sa mort.
  3. Qu'elle se rend en Angleterre début 1919, pour dit son passeport, y honorer un contrat d'actrice. Olcott y est depuis la fin décembre 1918 pour y présenter « The Belgian » ?
  4. Qu'elle est en Italie au printemps 1923, à Florence pour une durée de deux ans pour y suivre des études. Sans Olcott ! Le réalisateur a une éclipse entre « Timothy's Quest » et « The Green Goddess » où il semble être tombé dans l'alcool. 

D'autres éléments

  1. Lors du recensement fédéral de 1930, Sidney Olcott est dit demeurer à Los Angeles, au 6 521, Sunset boulevard. Il est dit locataire etů célibataire
  2. Le recensement de 1940 le signale 8 493, Fountain avenue, à West Hollywood en compagnie de Valentine Grant.
  3. Décembre 1949. Robert Vignola adresse aux amis d'Olcott une lettre sur les circonstances de sa mort. Il raconte comment il a accueilli chez lui Olcott après la mort de Valentine Grant en mars 1949 ; comment son ami des tout débuts est mort, en décembre de la même année et surtout comment il est surpris d'apprendre que dans son testament Olcott a souhaité reposer auprès de sa mère à Toronto, Canada et non pas auprès de sa compagne, Val Grant enterrée à San Diego, Ca.

Voilà, j'espère trouver un jour le certificat de mariage de Valentine Grant et de Sidney Olcott.

En attendant, il y a 131 ans, jour pour jour, Valentine venait au monde ! Il y a 96 ans, Sid lui témoignait son amour. Happy Birthday Val !


Articles complémentaires

Valentine Grant, la remplaçante, la femme d'une vie

  Archives

 

Un meurtre dans l'immeuble d'Olcott

 

 

 

 


©2009 Michel Derrien
contact