Sidney Olcott, le premier oeil

 !  Le Blog

 


21 octobre 2015


 

 

 

 

Tony Slide ouvre un nouveau chapitre sur les O'Kalems

Historien du cinéma, auteur de dizaines de livres et de films, archiviste, collaborateur de l'American Film Institute, de l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences (les Oscars), Anthony Slide a été un des premiers à écrire sur l'aventure des O'Kalems. Son premier article sur le sujet remonte à 1967, publié dans la revue Cinema Studies. Travaillant à l'époque à Londres, Slide avait fait le voyage jusqu'à Beaufort près de Killarney pour interviewer Annie O'Sullivan, qui fut témoin de la venue de Sidney Olcott et des faiseurs de films américains qui chaque été pendant quatre ans installèrent leur camp de base.
Plus tard, Tony Slide étoffa son propos en consacrant tout un chapitre intitulé The O'Kalems dans son livre The Cinema and Ireland, publié par McFarland, à Londres en 1988.
Il récidive avec A Special Relationship, Britain Comes to Hollywood and Hollywood Comes to Britain, sorti durant l'été 2015.

Dans ce nouvel ouvrage, je n'ai pas trouvé de révélations ni de remises en cause de ce que j'ai écrit sur le sujet dans Sidney Olcott, le premier œil. Mais plutôt des confirmations. Il a le mérite de remettre en lumière cet épisode fondateur de l'histoire du cinéma en Irlande.

Ce que je retiens du livre
Slide revient sur l'épisode imagé du choix de l'Irlande pour la première escapade de Kalem en dehors des États-Unis. Il doute de la scène de Frank Marion, patron de Kalem, demandant à Olcott de lui montrer sur une mappemonde le pays où il aimerait tourner son prochain film. Olcott pointant l'Irlande « le pays de [ses] ancêtres ». Anecdote que lui raconta Annie O'Sullivan en 1967.
En fait, Gauntier avait soumis à Marion l'idée de tourner un film en Irlande « un pays qui excitait [son] imagination ». Idée à laquelle le patron ne souscrit pas. S'il a finalement dit oui c'est qu'il voit d'un mauvais œil Gene Gauntier quitter Kalem pour quelques semaines. Selon Slide, en mai 1910, la mère de l'actrice a débarqué à New York avant d'aller voir Marguerite sa fille, chanteuse d'opéra en Allemagne. Elle voudrait que Gene l'accompagnât. Marion accepte à condition qu'Olcott et Hollister soient du voyage et qu'ils ramènent des films. C'est ainsi que The Lad From Old Ireland, premier film américain tourné sur deux continents a vu le jour ainsi que The Irish Honeymoon et The Little Spreewald Maiden, le premier film américain tourné en Allemagne.

Des erreurs
Pour le reste, j'ai relevé quelques erreurs. Slide fait naître Olcott le 20 janvier 1872. Je crois avoir prouvé qu'Olcott est né le 20 septembre 1872. Selon lui, si Olcott choisit ce nom de scène, c'est en hommage au ténor américain Chauncey Olcott (1860-1932), qui popularisa tant d'airs irlandais, aujourd'hui encore chantés. Sid Olcott a commencé sa vie comme vendeur de journaux dans la rue, attiré par le théâtre. Malheureusement il ne donne pas ses sources.

Slide reprend des éléments de ses précédents articles notamment sur la relation entre Olcott et Gauntier. Les gens de Beaufort lui ont dit qu'il était amoureux d'elle mais que catholique dévot, il ne pouvait épouser une divorcée. De même que les Irlandais ont été choqués de savoir qu'une divorcée avait interprété le rôle de la Vierge Marie dans From the Manger to Cross.
Catholique Olcott rien n'est moins sûr. Les rares éléments biographiques sur Mary Allcott la présentent comme membre de l'église d'Angleterre ou encore Episcopalienne, c'est-à-dire anglicane. Olcott s'est-il converti ? Dans toute la documentation que j'ai pu consulter, je n'ai trouvé mention de sa religion. Lorsque le prêtre de Beaufort s'en prend en plein chaire aux photographes vagabonds dont le but est de dégrader l'image des Irlandais, Olcott n'assiste pas à la messe. A la différence des catholiques de la troupe : Alice Hollister, Jack Clark et sa mère, Bob Vignola. Lors de ses funérailles à Los Angeles, la cérémonie décrite par Vignola n'est pas catholique.
Quant au fait que Gene Gauntier était divorcée. Pourquoi Olcott ne l'a-t-il pas épousée avant qu'elle ne se marie avec Jack J. Clark à Jérusalem en 1912 ? Le couple divorça le 31 janvier 1918, bien après avoir endossé le rôle de Marie.

Slide affirme que George Melford fait partie de la troupe qui se rend en Irlande en 1911. Je pense qu'il confond avec Robert Vignola dont il ne parle pas du tout.


Slide enfin parle d'un film Kalem, probablement réalisé par Sidney Olcott, The Belle of North Wales, sortis aux États-Unis le 12 février 1913. Olcott l'aurait tourné durant l'été 1912. Le Pays de Galles étant sur le chemin entre Beaufort et Londres. En fait, il s'agit d'un film anglais The Belle of Bettys-y-Coed, produit en 1912 par British & Colonial Kinematograph Company, réalisé par Sidney Webber Northcote et distribué aux États-Unis par Kalem. Je n'ai pas plus de détail mais l'info est donnée par The New York Dramatic Mirror, 19 février 1913, p 28.

Deux regrets
Je terminerai par des regrets. Tony Slide n'évoque nulle part Blazing the Trail, The O'Kalems in Ireland, le film de Peter Flynn et Tony Tracy ni le fait que huit films sur la trentaine qu'Olcott consacra à l'Irlande sont encore visibles. Il ne parle pas non plus de mon bouquin Sidney Olcott, le premier œil. Il est vrai qu'il a le gros handicap de n'être disponible qu'en français.

 


Articles complémentaires

Les zones d'ombre de Sidney Olcott

Olcott a cherché à devenir un citoyen américain

Vignola raconte les conditions de la mort d'Olcott

Archives

Malcolm Lowry, Robert Desnos et Sidney Olcott

Sur le plateau de Monsieur Beaucaire parlez français!

Le certificat de décès de Gene Gauntier à Cuernavaca

Morte au Mexique, Gene Gauntier est enterrée en Suède

Voir la vidéo de "Egypt as it Was in the Time of Moses"

Olcott tourne "The Amateur Gentleman" chez un avocat

Valentine Grant, jeune fille

Sur RTE Radio, l'histoire des O'Kalems

Dans les archives de RTE, l'épopée des O'Kalems

Vignola raconte les conditions de la mort d'Olcott

Sur les traces d'Olcott en Egypte et en Palestine

Le Christ d'Olcott n'est pas celui qu'on croit

Olcott a cherché à devenir un citoyen américain

Philly, le domestique d'Olcott disparaît en Egypte. Assassiné ?

Enfin ! La tombe d'Olcott existe. J'ai vu sa photo !

Le beau-frère de Gene Gauntier est le Bill Gates de l'époque

Happy Birthday, Miss Valentine Grant

Un meurtre dans l'immeuble d'Olcott


©2009 Michel Derrien
contact