Sidney Olcott, le premier oeil
Accueil Films Films année par année Films irlandais Liens

 ! 

L'envol

Pour sa deuxième année Kalem, Sidney Olcott continue de défricher son art. Il multiplie les genres. Et inaugure une nouvelle pratique : la délocalisation au soleil de la Floride.


1908, pour sa deuxième année en tant que producteur et réalisateur de Kalem, Sidney Olcott enchaîne les tournages. Des films tirés de grands textes : Evangeline, une poème d'Henry Wadsworth Longfellow racontant la déportation des Acadiens ; The Scarlet Letter d'après Nathan Hawthorne, un grand classique qui donnera tant de chef-d'œuvres au cinéma ; Way Down East, The Legend of Sleepy Hollow, d'après la nouvelle de Washington Irvin ; As You Like It d'après Shakespeare...

Des épisodes de l'histoire américaine Henry Hudson, Washington at Valley Forge, Hannah Dustin... Des westerns : The White Squaw Man, The Man Hunt, The Renegade, The Frontiersman's Bride, Red Cloud... Des drames sociaux : The Molly Maguires, l'histoire vraie d'une société secrète de mineurs irlandais en lutte contre la compagnie de Pennsylvannie...

Parmi les curiosités de l'année : Jerusalem in Time of Christ, un film tourné dans les décors de Ben Hur. Une prémonition… Quatre ans plus tard, Olcott produit son œuvre la plus marquante : From the Manger to the Cross, la vie et la mort du Christ, sur les lieux mêmes décrits par les Evangiles.
Automne 1908, Sidney Olcott quitte New York pour Jacksonville, en Floride. Il ouvre une nouvelle page dans l'histoire du cinéma.

précédent suite


©2009 Michel Derrien