Sidney Olcott, le premier oeil
Accueil Films Films irlandais Films année par année Liens

 !  The O'Neill
1911 USA
Production: Kalem
Distribution: General Films (USA)
Réalisation: Sidney Olcott
Scénario: Gene Gauntier

Photo: George Hollister

Longueur: 990 pieds


Avec:
Gene Gauntier, Jack J. Clark, Sidney Olcott, Robert Vignola.

Présenté le 12 janvier 1912, à New York ; le 25 février 1912, à Londres ; le 5 avril 1912, à Paris.
Tourné durant l’été 1911, en Irlande, à Beaufort (Co Kerry).

Note:
Kalem Kalendar, 22 décembre 1911, pp 9, 12-13. The Moving Picture World, vol 10, p 1048 (p 1048) ; vol 11, p 56 (scen), p 102 (pub); vol 12, p 1049 (pub). Supplement to Bioscope, 22 février 1912.

L'histoire
The O’Neill, un patriote contraint à l’exil, revient au pays. Sa tête est toujours mise à prix. Révolté par la misère qui accable les paysans, The O’Neill décide de les aider et devient un bandit de grand chemin. À la manière de Robin des Bois, il rançonne les riches voyageurs en attaquant leur carrosse. Ainsi il détrousse un vieux gentleman et sa fille, Elinor. Avec la plus extrême courtoisie, il lui ôte sa bague et esquisse quelques pas de danse avec elle. Plus tard, The O’Neill participe à un bal masqué. Il engage la conversation avec Elinor, soigneusement caché derrière un masque. Mais la jeune femme reconnaît l’anneau qu’il porte au doigt. Elle appelle à l’aide. Les invités se ruent sur The O’Neill qui a juste le temps de sauter par une fenêtre.
Le lendemain, il rencontre à nouveau Elinor. Elle promet de venir le rejoindre le soir même. Elle tient parole, mais elle est accompagnée d’un groupe d’hommes qui capturent le hors-la-loi.
Le jeune homme est entravé et enfermé dans une pièce. Les hommes dans le salon d’à côté boivent à leur succès. Mais voilà, Elinor s’est amourachée de son bandit. Elle se glisse dans la prison de The O’Neill et le libère. Le couple saute sur un cheval et part au triple galop. Juste le temps de dire adieu au vieux paysan qui avait accueilli The O’Neill à son retour d’exil et les amoureux s’enfuient.
L’évasion a été découverte, le groupe d’hommes se lance à leur poursuite. Ils interrogent le vieux paysan qui leur indique une route opposée à celle empruntée par les deux fuyards. Ceux-ci gagnent la côte où un navire les attend pour les conduire en France.

suite


"The Irish Rebel"
Kalem ne perd pas le nord. Alors que le récit des évènements de Pâques 1916 parvient aux Etats-Unis, la firme juge opportun de ressortir The O'Neill sous un titre plus accrocheur The Irish Rebel. Olcott a quitté Kalem depuis au moins trois ans.


©2009 Michel Derrien