Sidney Olcott, le premier oeil
Accueil Films Films irlandais Films année par année Liens

 !  The Irish in America
1915 USA
Production: Sid Films
Distribution: Lubin (USA)
Réalisation: Sidney Olcott
Scénario: Sidney Olcott
Photo: Hal Young

Longueur: 3 bobines


Avec:
Valentine Grant (Peggy O’Sullivan), Charles McConnell (Père O’Hara), Sidney Olcott (Dan Murphy), Laurene Santley (sa tante), Arthur Donaldson (Kerry Boy).

Tourné durant l’été 1914 en Irlande, à Beaufort (Co Kerry) et à New York.
Présenté le 8 septembre 1915, à New York.
©1915-3000 ft – Credits : Producer, Sidney Olcott. © Lubin Mfg Co (Sidney Olcott, author) ; 30 Aug 15 ; LP6236 ; Titre déposé : “Irish in America”.
Notes: Motion Picture World, vol 25, p 1717 (écho); pp 2007-2008 (crit). Motion Picture News, 11/09/1915, p 83 (crit). New York Dramatic Mirror, (crit). Motography, vol XIV, n°11, pp 532-533.
Irish Filmography, p 282.

L'histoire
E
n Irlande, Dan Murphy aime Peggy O’Sullivan, mais il est trop pauvre pour songer au mariage. Dan vend son unique vache, dit au revoir à sa bien-aimée et part pour l’Amérique. D’abord à New York, puis dans une mine de l’Ouest où il travaille dur. Dan devient riche grâce à une récompense obtenue pour la capture de bandits. Il envoie de l’argent à Peggy pour qu’elle vienne le rejoindre. Mais le sac de courrier, contenant la précieuse lettre, tombe de la diligence.
Au pays, sans nouvelle de Dan, la jeune femme se morfond. Sa tante vient de mourir. Peggy rassemble le peu d’affaires qu’elle possède et prend, à son tour, le chemin de l’émigration. Ses papiers ne sont pas en règle. L’Irlandaise entre en Amérique clandestinement dans un panier à linge.
À New York, elle se rend à la dernière adresse connue de Dan. Le jeune homme n’y habite plus bien sûr, mais Peggy découvre un indice sur l’endroit où son amoureux pourrait se trouver : une carte postale affranchie dans l’Ouest. Peggy se rend au camp de la mine et retrouve son bien-aimé, surpris, mais fou de bonheur.


suite

Le der des ders
The Irish in America est le dernier film de la cinquième saison irlandaise d’Olcott mais aussi son dernier tourné à jamais sur place. La guerre de 1914 précipite son départ pour les États-Unis. Olcott avait programmé un véritable tour de l’Europe avec halte en France, en Allemagne et en Italie. Toutefois la veille de la déclaration de guerre de la Grande-Bretagne, le 4 août, le réalisateur est sur l’île de Valentia, à la pointe du Kerry, d’où part le câble télégraphique reliant l’Europe au Nouveau Monde, pour y tourner des scènes. Seulement le port est sous contrôle militaire et il est interdit de filmer et de photographier.

 


©2009 Michel Derrien