Sidney Olcott, le premier oeil
Accueil Films Films irlandais Films année par année Vidéos Liens

 !  Ireland, the Oppressed
1912 USA
Production: Kalem
Distribution: General Films (USA)
Réalisation: Sidney Olcott
Scénario: Gene Gauntier
Photo: George Hollister
Longueur: 1 000 pieds, 317 m (France)
Avec: Jack J. Clark, Alice Hollister (sa fiancée), Sidney Olcott (le prêtre), J.P. McGowan (le major), Robert Vignola (Michael Dee, le mouchard).
Présenté le 14 décembre 1912, à New York ; le 24 février 1913, à Dublin.
Tourné durant l’été 1912, en Irlande, à Beaufort (Co Kerry).
Note: NYDM, 25 décembre 1912; MPW, vol 14, p 854, 1002, 1291;The Bioscope, 7 décembre 1912;
IF, p 255-256

L'histoire
L’action démarre par un bal. Lors d’une pause, les jeunes danseurs entourent le violoniste aux cheveux blancs et lui demandent de raconter une histoire. Le musicien ne se fait pas prier et commence son récit. “C’était à l’époque de l’école des talus. Les temps étaient très durs…” Lord Kilhannack, le propriétaire expulse à tour de bras ses pauvres fermiers qui ne peuvent acquitter leurs loyers. Le père Falvey, le prêtre de la paroisse, voit rouge. Mais alors qu’il tentait de s’opposer à une mesure d’expulsion, il est placé en état d’arrestation. La communauté fait bloc et l’homme d’église est libéré par les White Boys, une société secrète paysanne qui lutte contre les abus des lointains propriétaires anglais et de leurs représentants sur place. Pendant des semaines, les Red Coats – les soldats anglais – sillonnent la campagne à sa recherche. En vain. Malgré les offres de récompense. Le prêtre est bien caché dans les collines et approvisionné par les gens du village. C’était sans compter sur le mouchard, Michael Dee, qui renseigne les soldats ennemis. Par chance Peggy surprend la conversation d’un soldat ivre. Elle court prévenir le père Falvey qui a juste le temps de fuir pour les États-Unis. La jeune femme est arrêtée et condamnée à six ans de prison. Retour au bal, le violoniste achève son histoire. Peggy, sa femme, à ses côtés…

suite


Page de publicité parue dans The Moving Picture World , le 30 novembre 1912, p 854.

©2009 Michel Derrien