Sidney Olcott, le premier oeil
Accueil Films Films année par année Vidéos Liens

 !  Jetta Goudal, la belle découverte par Sidney Olcott

Cecil B. DeMille, David W. Griffith et le Français Jacques Feyder ont fait tourner Jetta Goudal. Mais c'est Sidney Olcott qui a découvert la belle Hollandaise.


Si on en croit une publicité de Paramount, Jetta Goudal est une jeune actrice française, née en 1901 à Versailles d'un père avocat. En fait, elle est née Juliette Henriette Goudeket, dix ans plus tôt, en 1891. Elle est la fille de Mozes Goudeket, un juif orthodoxe, tailleur de diamants à Amsterdam et de Geertruida Warradijn.

Actrice de théâtre, elle gagne les Etats-Unis juste après la guerre. S'installe à New York, cache sa judéité et se fait passée pour une Parisienne. Elle joue à Broadway et c'est Sidney Olcott qui la convainc de se lancer dans le cinéma. Il lui donne son premier rôle dans Timothy's Quest (1922). Elle est également à l'affiche de The Green Goddess (1923).

Dans Salome of the Tenements (1925), dirigé par Olcott, l'action se déroule dans le quartier juif de New York dans le Lower East side. Jetta Goudal retrouve ses origines.

La carrière de la belle Hollandaise décolle. Elle devient l'égérie de Cecil B. DeMille. Une demi-douzaine de films plus tard, leurs relations se détériorent. Le maître dénonce son contrat. L'actrice ne se laisse pas faire. Attaque en justice et obtient gain de cause. Un crime de lèse-majesté qui ajouté à ses activités syndicales la rendent suspecte aux yeux des studios. Sa carrière ne redémarrera jamais.

En 1930, Jetta Goudal épouse Harold Grieve, un directeur artistique de cinéma, un des fondateurs de l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences. Tous deux développeront une affaire de décoration d'intérieur pour des célébrités d'Hollywood. Jetta Goudal meurt en 1985, à Los Angeles. Elle est enterrée au côté de son mari décédé en 1993 au Forest Lawn Memorial Park Cemetery à Glendale.



©2009 Michel Derrien